Les entreprises s’engagent pour moins de carbone

La Chambre de Commerce Suisse au Maroc a organisé, le 22 juin dernier à l’hôtel Hyatt Regency de Casablanca, une conférence-débat sur le thème « Environnement et Responsabilité climatique de l’Entreprise ». Opérateurs suisses et marocains ont répondu présent à cet événement d’un enjeu capital.

Assainir l’environnement. Tel est l’engagement des entreprises qui ont participé à la conférence-débat animée par M. Said Mouline, Directeur Général de l’AMEE et Président de la Commission Énergie Climat et Économie Verte à la CGEM, le 22 juin dernier. Cette conférence s’inscrit dans le cadre de l’engagement du Maroc à réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 30 % à l’horizon 2030. Portant sur le thème « Environnement et Responsabilité climatique de l’Entreprise », la conférence a traité de plusieurs thématiques :
« L’engagement des entreprises dans la réduction des émissions de GES », « La finance climatique et ses mécanismes » et « L’efficience énergétique ».

M. Said Mouline a entamé son discours en situant les responsabilités dans la lutte contre le réchauffement climatique. Il a également profité de la présence des représentants de nombre d’entreprises du secteur privé – premier émetteur de gaz à effet de serre – pour les inciter à effectuer leurs bilans carbone® et à entreprendre les démarches nécessaires afin de réduire leurs émissions.

Cette rencontre était aussi l’occasion pour les intervenants représentants de Attijariwafa Bank, de Nareva Holding, et de nos sponsors OCP et Sika Maroc de revenir sur les rôles des entreprises dans la réduction des GES. Ils ont ainsi réitéré leur soutien au Maroc dans sa lutte contre le réchauffement climatique et son engagement à réduire ses émissions de GES de 30 % à l’horizon 2030.

La finance climatique, volonté forte et success stories

La finance climatique, appelée aussi finance carbone, consiste à mobiliser des ressources des pays développés dans des projets des pays en voie de développement. Objectif ? Assurer une transition vers un développement sobre en carbone et une économie résiliente aux changements climatiques. Le montant de ces ressources s’élevaient à 30 milliards US$ environ, entre 2010 et 2012. Après la COP21 et jusqu’à 2020, il sera de 100 milliards US$ par an. À ce sujet, Mme Tahra Alabaddan, Directeur de financement projets d’Attijariwafa Bank a cité, lors de son intervention, la typologie des projets couverts par la finance climatique. Au Maroc, de grands projets tels que Noor, les projets éoliens de Nareva, Tarfaya et l’ONEE ont bénéficié de ces financements carbone.

Ils ont dit…

Cette conférence a pu regrouper de grands acteurs de différents secteurs. Cela montre que nous sommes tous concernés. Cet échange a encore sensibilisé sur le devoir des entreprises de faire le bilan carbone® de leurs processus dans l’objectif de revoir à la baisse leurs émissions de GES. Cette démarche passe nécessairement par de nouveaux investissements, mais commence idéalement par un changement de comportements des acteurs.

M. Said Mouline, DG de l’AMEE et Président de la Commission Énergie Climat et Économie Verte à la CGEM.

Cet événement est intéressant parce que les enjeux de la finance climatique deviennent de plus en plus importants aussi bien à l’échelle nationale que mondiale. Cette conférence est
donc une sorte de piqûre de rappel pour encourager les entreprises à adopter une démarche RSE plus soutenue. Et c’est dans cette optique qu’Attijariwafa Bank ainsi que d’autres opérateurs économiques ont posé des outils et des mécanismes pour soutenir et accompagner les entreprises qui ont une approche environnementale.

Mme Tahra Alabaddan, Directeur de Financement Projets d’Attijariwafa Bank.

C’est une conférence très intéressante, qui trouve toute sa justification quelques mois avant la COP23 et à la suite de la COP22. Elle nous permet de partager nos expériences avec les acteurs locaux marocains mais aussi de benchmarker les entreprises internationales, afin de savoir comment ce marché du carbone va évoluer dans les prochains mois.

Mme Bouchra Nakara, Directeur Environnement, OCP

Nous sommes ravis de sponsoriser un tel événement, car notre entreprise s’inscrit dans une démarche de développement durable. Ces échanges ont permis à chacun d’entre nous de connaître les actualités du marché et de s’imprégner des actions RSE déployées par les entreprises marocaines ou suisses afin de s’en servir comme modèle.

M. Salim Hassar, Marketing Manager- Sealing and Bonding Target Market Manager, Sika Maroc

Événements

Novembre, 2017

Ven10nov20 h 00 minLa Soirée de Gala de la CCSM20 h 00 min Hôtel Hyatt Regency Casablanca

OCP

SIKA