L’éditorial du Président de la CCSM

Mehdi Benzaari

Cher(e)s membres,

Soutenir l’attractivité

Le Maroc fait partie du top 5 des pays les plus attractifs d’Afrique. L’information a été publiée fin septembre dans le dernier rapport du World Economic Forum (WEF). Le Royaume occupe ainsi la cinquième place sur le continent derrière l’Île Maurice, le Rwanda, l’Afrique du Sud et le Botswana.

L’environnement macroéconomique national qui fait figure d’exemple à l’échelle continentale, grâce à sa tabilité politique, son système de sécurité et la faiblesse de l’inflation, a constitué l’un des points forts du Maroc dans l’établissement de ce classement. Cet écosystème favorable, facteur d’attractivité pour les investisseurs étrangers, a très récemment été mis en exergue par le Fonds Monétaire International (FMI). L’institution a, en effet, dans son dernier rapport semestriel paru début octobre, revu à la hausse ses prévisions de croissance, passant de 4,4 % à 4,8 %, pour l’année 2017. Une tendance encourageante qui devrait se confirmer en 2018. A ce titre, les organismes internationaux et nationaux ont fait paraitre leurs projections et ils sont unanimes : le Haut-commissariat au Plan (HCP) mise sur un taux de croissance de 2,9 % en 2018, Bank-Al- Maghrib prédit 3,1 %, tandis que la Banque Mondiale et le FMI tablent respectivement sur 3,1 et 3 % de croissance. Des prévisions concordantes et qui constituent des signaux encourageants pour l’économie nationale et pour l’ensemble de ses acteurs.

La Chambre de Commerce Suisse, qui fêtera en novembre prochain ses trente ans d’existence lors d’une soirée de gala d’exception, joue, depuis sa création, un rôle de facilitation des affaires en s’appuyant sur les tendances macroéconomiques qui régissent son écosystème. À travers les évènements que nous organisons, nous privilégions la qualité des échanges, avec les opérateurs des deux pays, mais aussi les institutions et ministères, et nous identifions les défis à relever ensemble grâce à nos savoir-faire composites dans différents domaines. Les deux derniers rendez-vous de la Chambre, portant sur la certification de la qualité financière et sur la mobilité durable, en sont d’ailleurs de parfaites illustrations.

Aujourd’hui, nous le savons tous l’un des challenges qui est le nôtre et qui porte avec lui des projets structurants à fort potentiel, est africain. Nul doute, que le Maroc, grâce à son attractivité plébiscitée au sein de l’Afrique, à la fiabilité de ses indicateurs politiques et économiques, est tout désigné pour jouer un rôle stratégique aux côtés des investisseurs suisses dans l’atteinte de cet objectif.

Mehdi Benzaari
Président de la CCSM

Événements

Avril, 2018

Aucun événement

OCP

SIKA